Parcours

Nasser TALAOUBRID

Coach – Intervenant spécialisé en autisme

Lien vers les Témoignages des familles

«Chaque objet du monde peut passer d’une

existence fermée, muette, à un état oral,

ouvert à l’appropriation de la société»

Roland Barthes

 

Formé notamment à l’A.B.A et aux méthodes de communication chez E.D.I Formation, j’interviens auprès d’enfants et préadolescents autistes en tenant compte de leurs troubles comportementaux.

La fonction des stratégies éducatives au service d’une meilleure gestion de ces troubles, repose sur la mise en place d’outils d’évaluations qui marquent mon attachement à une démarche pragmatique et rationnelle.

Par ailleurs j’accorde une grande attention à la transversalité des pratiques et des connaissances ainsi qu’aux méthodes éprouvées dont nous disposons aujourd’hui.

L’ensemble des questions (souvent énigmatiques) auxquelles nous sommes confrontés lorsque que nous parlons d’autisme, nous incite à une certaine prudence et à une forme d’humilité.

Nous pouvons nous accorder à penser qu’il n’y a pas de vérité absolue en la matière mais que chacun peut fournir des réponses adaptées à des cas très précis.

Les méthodes telles A.B.A et TEACCH en place aux Etats-Unis depuis de nombreuses années donnent de véritables résultats même si nous notons qu’elles peuvent rester sans grand effet auprès de certaines personnes TSA (Troubles du Spectre Autistique).

Titulaire d’un Master II en Arts de la scène, j’ai souhaité une reconversion dans le domaine de l’autisme. J’ai donc suivi un cursus complet auprès de l’institut EDI Formation. Je suis aujourd’hui titulaire de l’ASP « Autisme Spécialisation Professionnelle ». Au cours des nombreuses cessions, j’ai eu l’occasion de mieux appréhender les questions liées à l’autisme soulevées par les professionnels témoignant de leur longue expérience de terrain auprès des enfants et des familles.

Qu’il s’agisse de Patrick Elouard intervenant sur le partenariat parents/professionnels ou encore Charles Durham abordant l’élaboration d’un PEI ou encore la pratique du PEP-3 (qui reste le principal outil d’évaluation de l’enfant avec autisme), j’ai eu l’opportunité d’approfondir et de diversifier mes savoirs. Ce fut aussi l’occasion de mieux appréhender les méthodes éducatives éprouvées offrant des résultats concrets.

La richesse de ce parcours alliant théorie et pratique m’aura permis d’être proche des réalités du terrain et des situations dans lesquelles se trouvent les familles. Je prends toujours le temps d’un entretien approfondi avec les parents que j’accompagne afin de mieux juger des outils à mettre en place par la suite en fonction des priorités d’évolution de l’enfant.

Mon expérience dans ce domaine auprès d’enfants de 3 à 8 ans et de Céline (préadolescente de 13 ans) m’a aussi conduit  à renforcer le partenariat étroit auprès des familles afin de mieux appréhender les objectifs à court, moyen et long terme. Le dialogue constant que je souhaite maintenir et la démarche pro-active que je cherche toujours à adopter, sont des éléments essentiels à l’évolution des personnes avec autisme que j’accompagne.

Le coaching parental est, quant à lui, un moyen de partager mon expérience et de traduire dans les faits toute l’attention que je porte à certaines méthodes et aux meilleures pédagogies. L’attachement à une forme de rigueur sur laquelle reposent les méthodes ABA, TEACCH ou encore PECS, montre que les résultats en termes d’évolution de l’enfant restent soumis à des efforts constants et répétés. De ce point de vue, les constats sont bien souvent positifs et reposent sur l’investissement permanent des parties (notamment dans la mise en place du projet éducatif individualisé dispensé à domicile et dans son suivi).

En effet, l’intervention à domicile offre certaines commodités. L’autonomie de la personne autiste et l’espace physique dans lequel elle évolue au quotidien sont liés. Ce dernier doit être structuré et clairement identifiable. Les aides visuelles doivent ainsi trouver leur place dans un environnement adapté à ses besoins comme à son niveau de communication.

Au fur et à mesure des séances auprès de la jeune Céline, j’ai été frappé de son envie d’apprendre. Nous avons souhaité (avec sa maman) élaborer un projet éducatif individualisé basé sur la communication expressive et réceptive (vous pouvez accéder aux activités via la rubrique « Accompagnement/Activités Céline » du site PRENTHAR). Les efforts de Céline (comme le partenariat solidement élaboré) ont permis une évolution constante de ses attentions et de compétences associées, tout au long de la prise en charge.
A coté de tout cela, j’ai effectué un stage au sein de la classe Soleil (juxtaposée à la maternelle ordinaire de l’Institut Saint-Dominique) à Neuilly-sur-Seine.

Cette CLIS maternelle, accompagne six jeunes enfants âgés de 3 à 6 ans. Deux d’entre eux (les plus grands) sont verbaux et feront l’objet d’une intégration vers une grande section de maternelle ordinaire.

Au cours de ce stage pratique, je suis resté à l’écoute de l’organisation d’une classe laissant une large place à la communication par échanges d’images. L’occasion m’a aussi été donnée de mieux apprécier les interactions sociales dans ce milieux spécialisé, même si elles restent le plus souvent basées sur les intervenants et les enfants de cette même classe.

Vous trouverez plus d’informations concernant mon parcours en consultant les rubriques « Stage » et « Formations ». 

 

error: Content is protected !!